iWoz : Steve Wozniak, l’autre génie d’Apple

iwozDans un livre réédité à l’occasion de la sortie du film Jobs, et subtilement intitulé iWoz, Steve Wozniak, l’autre Steve d’Apple, nous raconte son histoire hors norme.

Tout le monde connaît Apple, fleuron de l’industrie électronique américaine, comme étant la création de son ancien et emblématique PDG, Steve Jobs. Ce dernier bénéficiait d’un tel charisme qu’il fit oublier qu’Apple n’aurait sûrement pas vu le jour sans son cofondateur Steve Wozniak. Si Steve Jobs à su faire évoluer, et même sauver du naufrage à une époque, la marque à la pomme, le véritable inventeur des premiers ordinateurs Apple, n’est autre que Steve Wozniak. Et c’est bien ce que Steve Wozniak semble vouloir nous rappeler à de nombreuses reprise dans cet ouvrage autobiographique.

Après avoir lu l’année dernière la biographie de Steve Jobs par Walter Isaacson il m’a semblé intéressant de me pencher à nouveau sur l’histoire d’Apple mais cette fois-ci avec l’angle de vue de son cofondateur. Ce livre paru en octobre 2011 vient d’être republié, cette année, à l’occasion de la sortie du film Jobs.

Style: "Steve"

Le moins que l’on puisse dire c’est que Steve Wozniak met les choses au clair. Le vrai génie c’est lui ! Dès 4 ans il apprend le fonctionnement d’un oscilloscope. A 7 ans, celui d’une résistance. Il n’a que 6 ans lorsqu’il construit sa toute première machine, une poste de radio à galène. Puis à 11 ans il construit son premier kit de radioamateur.

« A huit ans, j’avais l’impression d’être différent des autres enfants de mon entourage parce que je connaissais des secrets ignorés de tous. » 

Passionné d’électroniquement, timide et introverti , comme il se définit lui-même, Steve Wozniak passe la majeure partie de son temps libre à dessiner des schémas d’ordinateurs, que ce soit avant de quitter ses études ou durant sa période chez Hewlett-Packard où il y travaille comme ingénieur. Cette passion l’amène à construire,  le tout premier ordinateur capable de visualiser rapidement ce que vous programmez grâce à un clavier relié à un clavier, une révolution à cette époque . Alors qu’avec les ordinateurs des années 70 comme l’Altair nécessitaient une demi-heure, « cela ne prenait qu’une minute avec le clavier de l’Apple I. [et] si vous vouliez voir ce qui se trouvait en mémoire sur un Altair, il fallait chercher une demie-heure en déchiffrant les petites lumières. Avec l’Apple I, il suffisait d’une seconde pour lire à l’écran. »

Apple I VS Altair 8800

Travaillant chez HP il décide, par éthique, de présenter son invention à ces employeurs. Mais HP n’était pas intéressé. Il apprendra plus tard qu’ils élaboraient, en secret un projet identique…qui n’a jamais vu le jour…

« Je pense que HP a commis une énorme erreur en ne laissant pas intégrer ce projet. »

Mais ce livre ne traite pas seulement de l’invention des premiers ordinateurs créés par Steve Wozniak ou de l’ascension d’Apple, mais aussi de la vie hors norme de ce génie de l’électronique. Il y parle de son père, de son parcours scolaire, de son penchant pour les blagues (parfois patache). De ses créations, l’Apple I et II bien entendu, mais aussi son poste de radio à galène à 11 ans, sa Blue Box permettant de communiquer gratuitement durant ses années de fac ou de sa télécommande universelle avec CL 9, après avoir quitté Apple. Sa vie privée est également abordée avec notamment sa vie sentimentale et ses trois femmes.

Steve Jobs étudiant la Blue Box conçue par Steve Wozniak.

Steve Jobs étudiant la Blue Box conçue par Steve Wozniak.

Au final au découvre au fil des pages un homme débonnaire, honnête, généreux, timide et extrêmement intelligent. Mais qui reste un peu amère :

« Voilà ce qui m’agaçait. Personne n’a jamais compris que c’est moi seul qui ai conçu et fabriqué les premiers ordinateurs Apple. »

Un livre au style sobre et facile à lire malgré quelques passages techniques. Un livre qui a le mérite de dévoiler un autre versant de la création d’Apple. Un livre qui sort afin de l’ombre celui que l’on peut qualifier comme étant l’autre génie d’Apple !

« Moi je voulais assembler des composants comme un artiste, mieux que quiconque et d’une façon parfaitement accessible aux autres. c’était mon but lorsque j’ai construit mon premier ordinateur, celui qui est devenu par la suite l’Apple I. » Steve Wozniak

steve-wozniak (1)