L’expédition Web Robinson ou comment diriger son entreprise depuis une île déserte grâce aux nouvelles technologies

C’est en écoutant France Info il y a quelques semaines que j’ai découvert l’existence de Web Robinson. Un projet fou de Gauthier Toutlemonde, chef d’entreprise passionné de voyage. Son défi : passer 40 jours sur une île déserte tout en continuant à travailler grâce aux nouvelles technologies.1erephoto-600x283 (1)

Gauthier Toulemonde, 54 ans, directeur général de Timbropresse, rédacteur en chef de Timbre Magazine et de l’Activité immobilière, réalise un rêve d’enfant en s’offrant 40 jours de solitude dans une île déserte perdue au beau milieu de l’océan.

Arrivé sur son île –  » magnifique avec une jungle dense «  – le vendredi 11 octobre, ce tout premier Web Robinson souhaite « démontrer que l’on peut se trouver seul sur une île, continuer à travailler en équipe et même diriger une société « 

Malgré le cadre idyllique, tout ne sera pas paradisiaque pour autant. En effet « C’est à moi de construire un abri, de me débrouiller tout seul, de vivre comme un Robinson mais du 21e siècle« , explique Gauthier Toulemonde « j’aurai deux ordinateurs, deux panneaux solaires, un téléphone satellitaire. Je devrai pêcher pour vivre, récupérer de l’eau de pluie pour boire, donc c’est à la fois un retour très exigeant à la nature et une vraie technologie.« 

En somme, cet aventurier vivra 40 jours dans un environnement relativement difficile pour un citadin tout en essayant de travailler normalement grâce à son matériel lui permettant de rester connecté avec son équipe, ses fournisseurs et ses clients.

Selon le site Web Robinson cette expédition répondra à de nombreuses questions comme : éprouve-t-on un réel sentiment de solitude lorsque l’on est raccordé au reste du monde par les seules nouvelles technologies ? Un citadin peut-il réellement se passer de confort moderne ? Comment s’organise la journée d’un Robinson du XXIe siècle travaillant dans le secteur de la presse et obligé de se tenir informé de l’actualité ? Quelle sera sa perception de la société dont il s’est temporairement et volontairement détaché physiquement ?

Cette aventure étant naturellement parrainée par son entreprise Timbropresse, c’est donc aussi un beau coup de pub pour les deux magazines de la presse écrite qu’elle édite.

Mais l’expédition Web Robinson reste avant tout un défi personnel qui ne peut que forcer l’admiration et qui n’est certainement pas à la portée de… tout le monde…

Écouter l’interview de Gauthier Toulemonde sur France Info :

 

Sources : Web Robinson et France Inter

Crédits Photos : Web Robinson